Mes dernières chroniques

⥥⥥⥥⥥ Mes dernières chroniques ⥥⥥⥥⥥

mardi 24 mai 2016

"Paranoïa" de Melissa Bellevigne


Paranoïa
Auteur : Melissa Bellevigne
Broché : 320 pages
Editeur : Hachette Black Moon (1 avril 2016)
Genre : Fantastique


SYNOPSIS :
Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner.


MON AVIS :
Les médias et les blogs ont beaucoup parlé de ce livre car l’auteure Melissa Bellevigne est elle-même une bloggeuse et youtubeuse beauté-lifestyle connue sous le pseudo de Goldenwendy. Et même si je suis abonnée à son blog depuis quelques années et que je l’apprécie beaucoup en tant que telle j’ai essayé d’oublier Goldenwendy pour donner sa chance à l’auteure Melissa Bellevigne.
Et malheureusement mon avis est mitigé sur ce roman. L’histoire en elle-même est plutôt intéressante mais souffre d’énormes lacunes et de certaines incohérences.
J’ai accroché dès les premières lignes puisque Mélissa Bellevigne arrive rapidement à nous captiver avec une introduction intrigante qui semble prometteuse. Le récit débute avec la rencontre entre Judy, une jeune fille de 20 ans, internée en hôpital psychiatrique et Lisa sa thérapeute. Judy souffre d’hallucinations et de troubles paranoïaque et les médecins ignorent tout ou presque d'elle puisqu'elle refuse de communiquer. Tout ce qu'ils savent c'est qu'elle est enceinte et que si son état de santé ne s’améliore pas elle risque de mettre sa vie et celle son enfant en danger. Le corps médical a donc fait appel à Lisa, une psychiatre reconnue pour traiter les cas difficiles, afin qu'elle arrive à sortir Judy de son mutisme. Avec cette amorce d’intrigue, mille et une questions nous viennent à l'esprit et on tourne rapidement les pages pour avoir des réponses qui malheureusement tardent à venir ou n'existe tout simplement pas.
Ma première déception provient de la nature du lien entre Judy et Lisa. Leur relation aurait mérité d’être plus exploité car elle est assez fascinante mais au final très peu approfondi. Tout oppose ces deux femmes et pourtant un lien très fort se tisse entre elles. Judy accepte de se confier à Lisa alors qu'elle ne l'a connaît pas et c'est d'ailleurs la première petite chose qui m'a dérangé. En effet la psychiatre débarque devant la jeune femme qui refuse de parler depuis plusieurs mois et dès leur premier entretien Judy lui parle et se confie. J'ai trouvé ça bien trop rapide et un peu irréaliste. Un lien unique relie apparemment la patiente à sa nouvelle thérapeute mais l'auteure ne le développe pas du tout.
Tout au long du récit la narration alterne entre les deux femmes et on apprend à mieux les connaître. Et de vous à moi j'ai largement préféré le personnage de Lisa à celui de Judy. Mais là encore le bas blesse puisque la psychiatre a un vécu touchant qui aurait pu être beaucoup plus creusé. Je me suis vraiment attachée à elle beaucoup plus qu'à Judy qui a un caractère immature et assez insupportable. Elle m'a notamment agacé dans ses réactions envers Alwynn.
Mais heureusement les traits de personnalité de Judy jouent un rôle primordial dans l'intrigue. Puisque c'est aussi grâce a son caractère instable qu'on se demande sans cesse où se trouve la limite entre la réalité et son imaginaire. Et je dois reconnaître que l'auteure a un réel talent pour déboussoler son lecteur et pour brouiller les pistes. Même si j'ai très vite découvert le dénouement j'ai aimé me laisser porter par la plume de l'auteur.
Le final de l'intrigue est à l'image du récit tout entier c'est à dire trop rapide, pas assez travaillé et survolé. Au delà du fait que ce soit une fin ouverte extrêmement frustrante, j'aurais quand même aimé un peu plus de développement.


CONCLUSION :
Melissa Bellevigne a un bon style d'écriture qui très agréable à lire. On sent qu'elle a un grand potentiel de conteuse d'histoire fantastique mais je trouve qu'elle a trop mélangé les genres dans ce premier roman. Entre thriller fantastique ou psychologique elle aurait peut-être dû faire un choix ce qui lui aurait permis de plus approfondir certains pans de son histoire. Beaucoup de sujets abordés sont passionnants mais ne ne sont pas assez approfondies à mon goût. L'idée de l'intrigue est excellente mais l'auteure prend trop de raccourcis et le dénouement est très prévisible et un peu trop abrupte. Malgré ses défauts et les quelques incohérences relevés, j'ai passé un excellent moment de lecture et j'espère bientôt pouvoir lire un nouvel opus de Melissa Bellevigne qui a un avenir d'auteure prometteur qui l'attend.


MA NOTE : 3/5



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire