Mes dernières chroniques

⥥⥥⥥⥥ Mes dernières chroniques ⥥⥥⥥⥥

jeudi 5 mai 2016

"Le voleur de coeur" de Rawia Arroum



Le voleur de cœur
Auteur : Rawia Arroum
Editeur : Michel Lafon (14 avril 2016)
Broché : 394 pages
Genre : Fantastique



SYNOPSIS :
Symphonie est un monde musical. Brutal. Chacun y possède un instrument, donné à la naissance. Arme enchantée mais également véritable partie de soi-même, on la nomme mélo-âme. Avec ces objets, tous les clans rivaux se livrent une guerre sans merci... les instruments de musique hurlent, et des vies s'évaporent. Au milieu de cette cacophonie, Dylan profite d'une vie rêvée de fils cadet de chef de clan, sans responsabilité ni impératif quelconque... Et heureusement, car il cache un secret inavouable : il n'a pas de mélo-âme, aucun pouvoir, et s'il a un instrument, ce dernier n'a rien de magique. Aussi lorsqu'il se retrouve propulsé héritier de son clan et qu'il doit faire ses preuves sur le champ de bataille, il est totalement désemparé.


MON AVIS :
Lorsque j’ai découvert ce livre c’est la quatrième de couverture qui m’a attiré. Le fait de me plonger au cœur d’une société complétement régie par la musique est juste super intriguant pour la grande passionnée de musique que je suis. Et je tiens à remercier les éditions Michel Lafon et le site Livraddict de m’avoir fait parvenir ce roman qui m’a fait passer un excellent moment de lecture.

La civilisation actuelle a disparu et a été remplacé par un monde qui s’appelle Symphonie. Dans cette nouvelle ère la faune et la flore ont repris leurs droits et les hommes vivent en harmonie avec elle. Seul la musique compte et est devenue indissociable de la vie. Ainsi chaque enfant qui né est baptisé dans la rivière-mère Mélody, cour d’eau sacré qui fournie à chaque nouveau-né une âme musicale et magique qu’on appelle une mélo-âme. L’âme de l’enfant est alors abritée au sein d’un instrument de musique qui est fabriqué sur mesure et qui devient un prolongement de lui-même. L’instrument est doté d'un cœur et d’organes et il est impossible de s’en séparer sous-peine de perdre la vie. Si la mélo-meurt il en sera de même pour son propriétaire.
On va suivre Dylan qui est différent des autres puisqu’il est le seul à ne pas avoir de mélo-âme. Le problème est que Symphonie est victime d’une guerre de clan et régulièrement ceux-ci s’opposent dans un vacarme sans nom. Les musiciens soldats se servent alors de leur instrument et de leur mélo-âme comme arme. Or Dylan est l’héritier d’un chef de clan qui compte sur son fils pour mener la bataille et si jusqu’à maintenant il a réussi tant bien que mal à masquer sa fragilité tout pourrait bientôt être bouleversé.

L’univers imaginé par Rawia Arroum est complexe mais très bien pensé. Elle nous explique bien son monde et ses règles et j’ai adoré son originalité. Chaque éléments dans les moindres détails est régies par la musique et tout est tellement cohérent que je n’ai pas eu de mal à m’imprégner de la vie à Symphonie.
Les personnages aussi sont très bien détaillés et dans l’ensemble je les ai trouvé assez attachants. Le seul petit bémol c’est que j’ai eu un peu de mal avec certains traits de personnalité de Dylan. En effet pour les côté positif Dylan est bourré d’autodérision et plein de délicatesse. Il est pacifiste et aimerait que son peuple cesse de se battre, c’est un être sensible. Il est en décalage mais n’assume pas vraiment sa différence et c’est là où le bât blesse. J’ai détesté les scènes où Dylan fait preuve d’une lâcheté sans nom et où l’on voit que c’est un grand trouillard. De plus il est un peu imbu de sa personne et fait vraiment preuve d’une grande immaturité. Heureusement ça s’arrange un peu dans la seconde partie de l’histoire quand il est mis face à ses responsabilités même si parfois il m’a été difficile de comprendre certains de ses choix.
En ce qui concerne l'intrigue certains rebondissements sont très surprenants et font voler en éclats toutes nos certitudes. J'ai trouvé que l’idée que l'auteure a eu de mêler rêve et réalité est très bonne et relance l'intrigue de façon inattendue. Le petit problème c'est que parfois je me suis moi-même un peu senti perdue et j'ai eu du mal à me retrouver entre les faits réels et ceux imaginés. J'ai eu besoin à plusieurs reprises de revenir en arrière pour ne pas perdre le fil.
Quant à la tournure finale je ne m'y attendais vraiment pas et j'ai trouvé qu'elle été vraiment bien pensé. Par contre la fin est ouverte et un peu rapide à mon goût. J’aurais aimé avoir des réponses aux questions que je me posaient et c’est un peu frustrée que je referme ce livre.


CONCLUSION :
En apparence le monde imaginé par Rawia Arroum semble très compliqué à comprendre mais il n’en ai rien car elle nous l’explique très bien et tout est cohérent. C’est un univers original qui permet au lecteur de pleinement s’évader. La plume de l'auteure est très agréable et la lecture est fluide. L'intrigue est captivante mais parfois un peu déroutante. Le dénouement m’a laissé sur ma faim et j'aurai aimé que les révélations finales soient plus travaillées. J'ai cependant passé un excellent moment de lecture et d'évasion.


MA NOTE : 4/5


MON AVIS VIDEO :




CITATIONS :
« Comme tous les enfants de Symphonie, j’ai grandi avec une mélo-âme en moi, gracieusement offerte par Melody. Un cadeau empoisonné, pour ma part. »
« La musique est plus précieuse que l’amour, chez nous. Elle est vitale. »





  

2 commentaires:

  1. L'univers m'a tout de suite captivé et je l'ai pas trouvé si compliqué que ça personnellement, mais j'ai pas spécialement aimé l'histoire que j'ai trouvé très brouillonne, avec un personnage principal pas du tout attachant

    RépondreSupprimer
  2. Jai ce livre dans ma pal ta chronique ma donner envie de le sortir très vite de celle ci. Merci a toi

    RépondreSupprimer