Mes dernières chroniques

⥥⥥⥥⥥ Mes dernières chroniques ⥥⥥⥥⥥

jeudi 25 février 2016

"Le joyau, tome 1" de Amy Ewing

Le Joyau, tome 1
Auteur : Amy Ewing
Broché : 452 pages
Editeur : R-jeunes adultes (18 septembre 2014)
Genre : Science-Fiction, Jeunesse



SYNOPSIS :
Qui dit Joyau dit richesse. Qui dit Joyau dit beauté. Qui dit Joyau dit royauté. Mais pour les filles comme Violet, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe quelle servitude : Violet est née et a grandi dans le Marais avant d'être formée dans l'optique de devenir Mère-Porteuse pour la royauté. En effet, au sein du Joyau, la seule chose qui prime sur l'opulence et le luxe, c'est la descendance...
Achetée par la Duchesse du Lac lors de l'Enchère des Mères-Porteuses, Violet est accueillie par une gifle. Désormais connue sous l'appellation #197, elle va rapidement découvrir la brutale réalité qui sous-tend l'étincelante façade du Joyau : cruauté, trahisons et violence sourde sont les méthodes de la royauté.
Violet doit accepter ce sinistre quotidien... et tâcher de rester en vie. Mais c'est alors que naît une romance interdite entre elle et un séduisant jeune homme, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Bien que la présence de ce dernier vienne illuminer le sombre quotidien de Violet au coeur du Joyau, les conséquences de leur relation illicite vont dépasser ce qu'ils redoutaient...

MON AVIS :
En grande amatrice de dystopie j’avais hâte de découvrir celle-ci. Le sujet traité m’a tout de suite interpellé puisqu’il est question de mère porteuse et surtout de la manière abusive dont la société peut les utiliser. Pour moi cette dystopie se démarque des autres par l’originalité du thème abordé.

L’univers mis en place par Amy Ewing a tout d’un conte de fée puisqu’on y retrouve des princesses, des belles robes et de la magie, mais cela n’est qu’une apparence, car sous ses beaux apparats se cache une bien triste vérité. En effet les mères porteuses sont vendues aux enchère aux gens de la noblesse. C’est le cas de Violet qui est acheté par l’une des familles les plus riches et les plus influente de la royauté. Elle se retrouve dans un château où elle pourrait mener la belle vie, mais elle se rend rapidement à l’évidence qu’elle n’est qu’un objet. Sa maitresse, la duchesse du Lac, est une femme froide et calculatrice. Tout ce qui l’intéresse c’est que Violet lui donne la meilleure descendance possible.

Dans son triste quotidien Violet va faire la rencontre d’un jeune homme dont elle va tomber amoureuse. Cette histoire d’amour va être une réelle bouffée d’air pour elle, mais aussi pour le lecteur. J’ai trouvé cette romance intelligente et pas trop niaise. Souvent le reproche que je peux faire aux auteurs de dystopie, c’est de nous caser une romance comme un cheveu sur la soupe, juste pour la forme, même si celle-ci ne sert pas l’intrigue. Ici j’ai trouvé que cette histoire d’amour était bien intégrée dans le récit et qu’elle y a toute sa place.

C’est vrai que la narration souffre de quelques longueurs, mais cela n’a pas vraiment dérangé car je trouve que cela fait encore plus ressortir le quotidien m’automne et difficile de notre personnage principal.

En ce qui concerne la fin, elle est juste parfaite pour une fin de premier tome. Il se passe quelque chose de si inattendu que cela donne très envie de se jeter sur la lecture du second tome.


CONCLUSION :
Une dystopie réussite avec un thème et un univers très intéressant. Ce premier tome est une très bonne introduction qui va, je l’espère, permettre à l’auteur de développer son intrigue et de nous surprendre avec la suite de son récit.


MA NOTE :
4/5 : Un roman addictif avec un sujet de fond très intéressant et qui ne demande qu’à être développé dans les tomes suivant.


MON AVIS EN VIDEO :






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire