Mes dernières chroniques

⥥⥥⥥⥥ Mes dernières chroniques ⥥⥥⥥⥥

jeudi 31 décembre 2015

Bilan du mois de décembre 2015




"D'après une histoire vraie" de Delphine de Vigan

Une lecture que j’ai adoré, un roman à suspens qui traite de la difficulté pour un auteur de sans cesse se réinventer. C’est également le récit d’une amitié toxique. Delphine de Vigan a su se réinventer dans ce nouvel ouvrage. Elle a une écriture accessible mais très travaillée à la fois. J’ai eu cette sensation que chaque mots, chaque phrases avaient été réfléchi pour nous tenir en haleine pendant tout le long du roman. Ce qui est certain c’est quel’auteur a su utiliser les codes du thriller psychologique pour plonger son lecteur dans un suspense qui va crescendo. La fin est à la fois prévisible mais nous laisse malgré tout sans voix. MON AVIS COMPLET ICI










"La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver" de Christelle Dabos

Mon avis est mitigé sur ce roman. J’ai aimé l’originalité de l’univers créé par l’auteur. Le style et fluide et l’écriture agréable, bien que des mots de langage soutenu soit très souvent utilisés. Ce qui m’a fait aimer l’intrigue c’est l’attachement que j’ai pu ressentir pour Ophélie et certain autres personnages secondaires. Malgré son caractère mystérieux Thorn n’est pas dépourvu d’intérêt et devient assez fascinant au fil des pages. L’intrigue est bonne et le roman se termine au début d’une action décisive pour l’avenir de notre héroïne. J’ai hâte de lire le second tome pour connaître l’avenir de nos protagonistes. MON AVIS COMPLET ICI






"La véritable histoire de Noël" de Marko Leino

Une histoire de Noël que l'on peut apprécier à toute âge. Une lecture émouvante et rythmée de leçon de vie. Ce roman est plein de magie et colle parfaitement à l'esprit de Noël. On peut se demander en sortant de cette lecture quelle est la part du conte et la part de réalité. Mais l'important je pense c'est de se laisser tout simplement emporter par l'histoire et la plume de l'auteur. MON AVIS COMPLET ICI










"La liste de Noël" de Jojo Moyes

Ce récit est une lecture rapide qui nous permet de réfléchir 
sur les l’importance des priorités à mettre dans notre vie. Bien que cette nouvelle soit très courte et que la fin ne soit pas assez travaillée à mon goût, j’ai tout de même passé un excellent moment. MON AVIS COMPLET ICI













"Quel Pétrin ! : Faute de blé, la boulangère a des idées..." de Céline Barré

Un superbe roman humoristique. L’auteur n’en fait pas trop et la lecture est très agréable et addictive. Une histoire très bien écrite et extrêmement drôle qui m’a fait passer un excellent moment. MON AVIS COMPLET ICI












"Les gens heureux lisent et boivent du café" d'Agnès Martin-Lugand

J'ai détesté ce roman. L'histoire tourne en rond et est très prévisible. Les personnages sont caricaturaux et je n'ai pas réussi à m'attacher à Diane qui m'a plus exaspéré qu'autre chose. Le seul point positif c'est que le roman est assez rapide à lire. Cela a abrégé mon agonie. MON AVIS 











"Animale, le prélude : Tambours dans la nuit" de Victor Dixen

Un prélude dont l’intrigue pose les bases d’une future histoire. Même si on ne voit pas forcément le lien entre ce récit et celui du tome 1 d’Animale, l’auteur a soulevé des interrogations qui me donne envie de lire la suite. MON AVIS COMPLET ICI













"Résiste ! : Une vie dans un corps que je n'ai pas choisi" de Jeanne Pelat

Jeanne rayonne la joie de vivre et nous démontre dans ce livre qu’être malade ce n’est pas une fin en soi. Elle est avant tout une brillante jeune femme, pleine de bon sens et munie d’une philosophie de vie exceptionnelle. Une vraie résistante. Je ne serais que trop vous conseiller de lire son témoignage où elle se livre en toute simplicité. Ce livre devrait être classé dans le rayon « développement personnel » tellement il peut nous faire évoluer dans le regard que l’on porte au handicap. MON AVIS COMPLET ICI

"Résiste ! : Une vie dans un corps que je n'ai pas choisi" de Jeanne Pelat


Résiste ! : Une vie dans un corps que je n'ai pas choisi
Auteur : Jeanne Pelat
Broché : 204 pages
Éditeur : Bayard Jeunesse (5 novembre 2015)
Genre : Autobiographie, témoignage



SYNOPSIS :
« Tu es une guerrière, Jeanne. Si la maladie t'impose la compagnie de tout un appareillage médical, rien n'entrave ta joie de vivre, ton esprit et ta capacité de t'évader intellectuellement. Tu ouvriras des voies et deviendras une figure emblématique pour prôner les valeurs que nous défendons ensemble : l'intégration de la différence et la lutte pour rendre à des personnes en situation de handicap l'entièreté de leur citoyenneté. Nous avons tous beaucoup à apprendre de toi. » Sophie Davant


MON AVIS :
Pour moi le Téléthon est un rendez-vous inévitable, auquel je participe chaque année et que je suis à la télévision. C'est comme ça que j'ai connu Jeanne. Elle m’a toujours touché car je trouve qu'elle sait particulièrement bien trouver les mots pour exprimer ce que ressente les malades. Comme vous le savez ou pas, je suis moi-même touché par le handicap et je vais avoir du mal à donner un avis objectif sur ce livre. Mais tant pis voilà quand même tout le bien que j’en pense.

J’admire Jeanne car c’est une belle personne. Elle n’attire pas la pitié, elle force juste l’admiration car elle a une force de caractère exceptionnel. Comme elle le dit si bien elle résiste à la maladie mais elle ne la combat pas. La nuance est dans le fait qu’elle ne veut pas mener une bataille quotidienne contre la myopathie car ça serait lui donner bien trop d’importance. Elle fait partie d’elle mais ne la caractérise pas. Quand on voit Jeanne on voit une femme atteinte de myopathie, pas une myopathe tout court. La nuance est infime mais très importante. Elle cohabite avec un corps malade mais son esprit reste libre.
Ne cherchait aucun signe d’apitoiement dans ce témoignage car vous n’en trouverez pas. Jeanne ne se plaint pas, elle essaye juste de nous faire comprendre son quotidien pour que l’on prenne conscience de l’importance de faire des dons à l’AFM Téléthon. Elle se fait la porte-parole de milliers de malade pour que la recherche avance et que plus jamais une personne malade ne vive sans diagnostique. En effet ce constat est terrible : Plus de 6000 maladies rares n’ont pas encore de diagnostic et donc de traitement. Jeanne elle-même ne connaît pas le nom de sa myopathie. Elle nous explique également que l’AFM Téléthon ne s’arrête pas à la recherche ; c’est aussi une écoute pour les malades, des aides techniques et aides de vies misent à disposition des familles touché.

Ce livre est plein de sagesse, de belle réflexion sur l’existence. Jeanne aime tout simplement la vie avec un grand V. Elle aime les gens, l’art, la nature. Elle vit l’instant présent et nous donne une réelle leçon sur comment être heureux avec ce qu’on a.  


CONCLUSION :
Jeanne rayonne la joie de vivre et nous démontre dans ce livre qu’être malade ce n’est pas une fin en soi. Elle est avant tout une brillante jeune femme, pleine de bon sens et munie d’une philosophie de vie exceptionnelle. Une vraie résistante. Je ne serais que trop vous conseiller de lire son témoignage où elle se livre en toute simplicité. Ce livre devrait être classé dans le rayon « développement personnel » tellement il peut nous faire évoluer dans le regard que l’on porte au handicap.


MA NOTE :
5/5 : Un coup de cœur. Un livre à lire et à faire lire. Notons que tous les droits d’auteur sont reversés à l’AFM Téléthon donc ne nous privons pas de cette extraordinaire lecture.


CITATIONS :
« Je suis prisonnière de mon corps, nous le sommes tous, mais certaines prisons sont plus difficiles à supporter que d’autres je crois. Mon corps devient une machine, une enveloppe indispensable qui héberge mon esprit, mais qui me ressemble si peu ! »
« Mais pourquoi me parle-t-on toujours de mon courage ? Je n’ai pas d’autres vies, c’est la mienne, et je ne fais rien d’extraordinaire que de vivre cette existence comme je peux. Le courage serait de faire quelque chose, d’agir. Moi, je n’ai d’autres solutions que de subir. Je n’ai pas le sentiment de combattre, mais de résister »
« La vie est un cadeau quotidien. Puisque la science est incapable de prévoir ce qui va m’arriver, je n'attends que le meilleur, et j'affronterai ce qui surviendra. »
« Nous avons la responsabilité d’être heureux. Le bonheur dépend de nous, et nous sommes tous à égalité devant ce défi. »
 « Chaque jour est une promesse pour le jour d’après. Je me dois de lire, de vivre heureuse. »

mercredi 30 décembre 2015

"Les gens heureux lisent et boivent du café" d'Agnès Martin-Lugand

Les gens heureux lisent et boivent du café
Auteur : Agnès Martin-Lugand
Poche : 186 pages
Éditeur : Pocket (5 juin 2014)
Genre : Contemporain
  

SYNOPSIS :
« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »

Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.


MON AVIS :
J'avais entendu beaucoup de bien de ce roman et j'avais hâte de le découvrir. Malheureusement j'ai été terriblement déçu de ma lecture.
Cela fait un an que Diane a perdu son mari et sa fille. Elle n'arrive pas à se reconstruire et passe sa vie prostrée dans son appartement. Pour commencer j'ai détesté ce personnage principal. Je veux bien accepter qu'un deuil pareil soit difficile à vivre mais Diane passe quand même plus de la moitié du roman à se complaire dans sa douleur. Son manque de combativité est telle qu'elle décide un jour de fouir sa vie actuelle et son seul ami Felix pour aller s'enterrer au fin fond de l’Irlande.
Arrivée à ce point de l'histoire je me suis réjouie en me disant qu'il allait se passer enfin quelque chose... Mais non, rien de bien surprenant. Tout reste très prévisible. Elle emménage dans un cottage où elle fait la rencontre de son voisin. Cette homme est aigri et très désagréable. Mais très vite il va montrer un côté beaucoup plus agréable de sa personnalité. Et Diane qui au départ était apeurée par ce voisin bourru va tomber sous son charme. Bref je me suis ennuyée en voyant que j'avais deviné le dénouement du livre en ne lisant que les premiers chapitres.
De plus les personnages sont caricaturaux au possible. Diane est la femme triste qui a un meilleur ami gay qui est très gai et exubérant, qui mène une vie de débauche très porté sur le sexe. Le voisin qu'elle rencontre est un homme bourru au premier abord mais qui cache une grande sensibilité artistique et un grand cœur. Quant aux clichés sur l’Irlande je n'en parle même pas puisque les gens passent leur temps à boire des pintes de bières dans des bars pour échapper à la météo capricieuse. J'exagère un peu mais à peine.


CONCLUSION :
J'ai détesté ce roman. L'histoire tourne en rond et est très prévisible. Les personnages sont caricaturaux et je n'ai pas réussi à m'attacher à Diane qui m'a plus exaspéré qu'autre chose. Le seul point positif c'est que le roman est assez rapide à lire. Cela a abrégé mon agonie.


MA NOTE :
1/5 : Je vous laisse vous faire votre avis sur ce roman auquel je n'ai pas du tout réussi à accrocher.

"Animale, le prélude : Tambours dans la nuit" de Victor Dixen

Animale, le prélude : Tambours dans la nuit
Auteur : Victor Dixen
Ebook : 64 pages
Editeur : Gallimard Jeunesse (24 juin 2013)
Genre : Science-Fiction, Jeunesse

  
SYNOPSIS :
Toutes les histoires ont un côté obscur… Toutes les légendes renferment une vérité cachée… Découvrez le récit passionnant de Tambours dans la nuit, prélude au nouveau roman de Victor Dixen à paraître le 22 août 2013 : ANIMALE - La malédiction de Boucle d’or Et si le conte le plus innocent dissimulait l’histoire d’amour la plus terrifiante ?


MON AVIS :
Ce prélude se déroule en hiver 1812, au sein de la Grande Armée napoléonienne. La guerre fait rage en Russie et nous sommes amené à suivre Pierre et son ami Paulin qui sont joueur de tambour. Alors que la bataille fait rage, nos deux protagonistes vont faire une étrange découverte ; au sein de leur régiment des soldats muets sèment la terreur tant par leur obscurité que par leur redoutable force. Ils transportent avec eux des fourgons dans lesquels des créatures sanguinaires sont enfermés. Mais qui sont-ils vraiment ? Le mystère restera entier tout au long de la lecture.
J’ai aimé suivre Pierre qui va devoir affronter la famine, le froid et les horreurs de la guerre. Je me suis bien sûr attaché à lui et à son caractère optimiste. Mais je me suis quand même posé la question de savoir où l’auteur voulait nous amener en nous racontant l’histoire de de soldat. Quelle relation peut-il y avoir avec le tome 1 d’Animale dont le personnage principal est boucle d’or ? La réponse vient peut-être au cours de la lecture de ce prélude puisque lors de son parcours Pierre va rencontrer une mystérieuse jeune fille aux yeux d'un bleu intense et au cheveux blond qui va littéralement l'envoûter dès leur premier regard échangé. Dès lors il n’aura qu’une pensé : survivre à la guerre pour pouvoir retrouver sa mystérieuse inconnue. Est-ce qu’il s’agit de l’héroïne du tome 1, je n’en ai aucune idée car l’auteur reste flou sur ce point.
L'intrigue est bien amenée avec son lot d'angoisse et de mystère. Grâce à ce prélude l'on découvre le style de l'auteur qui m'a vraiment plu. En à peine soixante page Victor Dixen arrive à nous transporter dans son univers. Dès les premières lignes il a su capter mon attention et attiser ma curiosité. Même si beaucoup de questions reste en suspens dans mon esprit.


CONCLUSION :
Un prélude dont l’intrigue pose les bases d’une future histoire. Même si on ne voit pas forcément le lien entre ce récit et celui du tome 1 d’Animale, l’auteur a soulevé des interrogations qui me donne envie de lire la suite.


MA NOTE :
3/5 : Un prélude pas forcément indispensable à la saga mais qui est néanmoins très intéressant.



"Quel Pétrin ! : Faute de blé, la boulangère a des idées..." de Céline Barré

Quel Pétrin ! : Faute de blé, la boulangère a des idées...
Auteur : Céline Barré
Broché : 184 pages
Éditeur : Editions de la Commune (28 juillet 2015)
Genre : Humoristique



SYNOPSIS :
Jocelyne, boulangère quarantenaire, s'ennuie ferme dans sa ville du Cotentin. À la faveur d'une décision politique saugrenue, elle va reprendre en mains le cours de son existence ainsi que celui de sa commune peuplée d'administrés au caractère bien trempé. Elle va, au fil de ses mésaventures et des embûches qui ne manqueront pas de se présenter, se révéler à elle-même ainsi qu'aux autres. 
Dans ce pétrin, vous trouverez des personnages hauts en couleur : des aristos, des gens « normaux », quelques hurluberlus, un réalisateur de films pornos, un curé pas très catholique, un président omnipotent. 
Afin que la pâte lève bien, l'auteure a ajouté une pincée d'adultère, du suspense finement tranché, une bonne dose de solidarité mais aussi quelques zestes de lâcheté. Le tout nappé d'humour et de fantaisie.


MON AVIS :
Je tiens tout d’abord à remercier l’auteur, Céline Barré, de m’avoir envoyé son livre en partenariat avec le site Livraddict.
Ce roman est un récit satyrique qui dépeint la vie d’un petit village du Cotentin. Les habitants de cette hameau ont des personnalités caricaturales et hautes en couleur. Les protagonistes servent à merveille l’histoire qui nous est raconté. Les situations et les rebondissements auxquels sont confrontés les habitants sont eux-mêmes très exagérés, mais cela donne tout son charme au récit. Les personnages sont loufoques et c’est eux qui portent le roman. J’ai ri du début à la fin. L’auteur utilise une écriture d’un style soutenu qui se mêle à merveille avec son style satirique. La lecture est très fluide et l’auteur n’en fait pas trop. Le récit ne souffre d’aucune longueur et je ne me suis pas ennuyé un seul instant. La fin est dans la lignée du roman, totalement absurde dans le bon sens du terme et hilarante.


CONCLUSION :
Un superbe roman humoristique. L’auteur n’en fait pas trop et la lecture est très agréable et addictive. Une histoire très bien écrite et extrêmement drôle qui m’a fait passer un excellent moment.


MA NOTE :
4/5 : Un roman agréable à prendre au second degré et à lire seul dans un coin si vous avez peur de vous faire surprendre en train de glousser bêtement en lisant.


Vous pouvez retrouver l'auteur sur le profil Facebook dédié au roman : https://fr-fr.facebook.com/quelpetrin/ 


"La liste de Noël" de Jojo Moyes

La liste de Noël
Auteur : Jojo Moyes
Ebook : 15 pages
Editeur : Bragelonne collection Brage (8 décembre 2014)
Genre : Nouvelle




SYNOPSIS :
Veille de Noël. Chrissie fait ses derniers achats dans l’effervescence de Londres.
Pour Noël, elle reçoit sa belle-mère. Alors que, sur ordre de son mari, elle se met en quête d’un parfum introuvable et du seul fromage que tolère sa belle-mère, sa rencontre avec un chauffeur de taxi lui ouvre les yeux. Elle n’a aucune envie de passer Noël en famille cette année...

MON AVIS :
J’aime toujours autant la plume de Jojo Moyes qui en quelques pages arrive à nous faire passer un véritable message sur l’esprit de Noël. Cette nouvelle bien que très courte nous fait réfléchir sur le sens de cette fête qui, de nos jours, a tendance à perdre sa symbolique première. Ainsi on est propulsé avec l’héroïne dans le stress des courses de dernières minutes pour le réveillon. Noël n’est-il pas devenu qu’une fête uniquement commerciale dont le but est de satisfaire au mieux les envies de ses convives. Comme nous démontre ce récit cette fête de fin d’années doit avant tout rester une fête où l’on doit passer des bons moments en famille. Ce moment devrait avant tout être un instant de retrouvaille avec nos proches et avec nous-même. Il devrait nous permettre de renouer avec des valeurs d’amour et de partage, or on a tendance à oublier tout cela.
Mon seul regret c’est que cette nouvelle est trop court et que la fin est un peu précipitée. J’aurais aimé qu’elle soit un tout petit plus développée.


CONCLUSION :
Ce récit est une lecture rapide qui nous permet de réfléchir sur les l’importance des priorités à mettre dans notre vie. Bien que cette nouvelle soit très courte et que la fin ne soit pas assez travaillée à mon goût, j’ai tout de même passé un excellent moment.


MA NOTE :
4/5 : Une petite nouvelle intéressante.




"La véritable histoire" de Noël de Marko Leino

La véritable histoire de Noël
Auteur : Marko Leino
Broché : 299 pages
Editeur : Michel Lafon (13 novembre 2014)
Genre : Conte, Jeunesse




SYNOPSIS :
Au cœur de la Laponie, pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël.
Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement au cœur de cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes.


MON AVIS :
Ce roman est un conte de Noel réconfortant dans lequel j'ai pris plaisir à me plonger du premier au vingt-quatre décembre. Ce livre contient vingt-quatre chapitres que j'ai lu au rythme d’un calendrier de l'avant. Chaque soir je me plongeais sous ma couette et avait hâte de découvrir l'histoire de Nicolas.

Bien que toute douce cette lecture n'est pas pour autant légère. Elle a même un côté assez dramatique car l'histoire de Nicolas est celle d'un petit garçon de cinq ans qui va perdre ses parents et sa petite sœur la nuit précédant le réveillon de Noël. Bien qu'adopter par tous les habitants d'un village Nicolas grandit avec l'idée difficile qu'aimer, c’est aussi la crainte de perdre l’objet de son amour. Malgré les épreuves que la vie lui a infligé dès son plus jeune âge il grandit avec plein d'amour en lui et reste un être généreux. On ne peut que s'attacher à ce jeune garçon plein de sagesse et de philosophie.


CONCLUSION :
Une histoire de Noël que l'on peut apprécier à toute âge. Une lecture émouvante et rythmée de leçon de vie. Ce roman est plein de magie et colle parfaitement à l'esprit de Noël. On peut se demander en sortant de cette lecture quelle est la part du conte et la part de réalité. Mais l'important je pense c'est de se laisser tout simplement emporter par l'histoire et la plume de l'auteur.


MA NOTE :
4/5 : Un roman incontournable pour la période de Noël


CITATIONS :
« Le destin avait subitement décidé que le petit Nicolas porterait sur ses épaules le lourd fardeau du deuil et de la solitude. Même en grandissant et en se fortifiant, il ne pourrait jamais s’en défaire. »
« Mais tout n’est peut-être pas si tranché dans la vie. Il n’est sans doute pas d’événement complètement heureux ou malheureux. Peut-être le bien et le mal vont-ils de pair, malgré leur différence ? Tout comme un malheur peut engendrer de bonnes choses, un bonheur peut aussi causer bien des déboires. Peut-être devrions-nous nous abstenir de qualifier les événements de la vie lorsqu’ils se produisent, et attendre d’avoir du recul pour juger de ce qu’ils recèlent le plus au final : du bien ou du mal, ou, qui sait, de l’un autant que de l’autre ? »

« Aimer, c’est aussi la crainte de perdre l’objet de son amour, murmura-t-il. Ça fait partie de la vie. »






mardi 29 décembre 2015

"La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver" de Christelle Dabos


La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver
Auteur : Christelle Dabos 
Broché : 528 pages
Editeur : Gallimard Jeunesse (6 juin 2013)
Genre : Fantasy, Jeunesse 



SYNOPSIS : 
Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.


MON AVIS : 
J’ai adoré l’univers dans lequel l’auteur nous plonge. Ophélie vient d’un monde paisible où elle mène une vie tranquille entourée des siens. Mais elle va très rapidement être propulsée dans un milieu diamétralement opposé de tout ce qu’elle connaît. En âge de se marier, elle est promise à Thorn qui vit dans une contrée lointaine et se voit dans l’obligation de le suivre. Là-bas les gens sont froids et calculateurs et tout n’est qu’illusion. Dès les premières pages on s’attache à Ophélie, cette fille maladroite, pas très belle et qui manque de confiance en elle. On découvre en même temps qu’elle le nouvel endroit où elle est amenée à vivre et on ne peut que faire preuve de compassion par rapport au sort difficile qui l’attend. Elle va devoir s’habituer à évoluer au sein de complot et de faux semblants. Elle est en danger de mort et ne peux compter sur son futur fiancé qui est distant et dont elle ne connaît rien. Il est froid et ne parle quasiment pas.

Je me suis un peu ennuyée dans la première moitié du livre car l’intrigue met du temps à se mettre en place. Même si on comprend que toute les descriptions fait dans ces pages sont nécessaires au déroulement du récit.

Les personnages sont très bien développés et ont su attiser ma curiosité. Au-delà de l’attachement que j’ai pu éprouver pour Ophélie, j’ai aussi était très intrigué par le celui de Thorn qu’on apprend à connaitre dans la seconde moitié du récit.
Quand on referme le livre on a qu’une seule envie : savoir ce qui attend Ophélie et Thorn.


CONCLUSION : 
Mon avis est mitigé sur ce roman. J’ai aimé l’originalité de l’univers créé par l’auteur. Le style et fluide et l’écriture agréable, bien que des mots de langage soutenu soit très souvent utilisés. Ce qui m’a fait aimer l’intrigue c’est l’attachement que j’ai pu ressentir pour Ophélie et certain autres personnages secondaires. Malgré son caractère mystérieux Thorn n’est pas dépourvu d’intérêt et devient assez fascinant au fil des pages. L’intrigue est bonne et le roman se termine au début d’une action décisive pour l’avenir de notre héroïne. J’ai hâte de lire le second tome pour connaître l’avenir de nos protagonistes.


MA NOTE : 
4/5 : J’attends avec impatience de pouvoir lire le second tome qui attend dans ma PAL.







lundi 28 décembre 2015

Challenge ABC 2016

J’ai décidé de participer au challenge ABC 2016 organisé par Nanet sur Livraddict.com :

Le but est de lire 26 livres de 26 auteurs différents dont le nom de famille commence par chacune des lettres de l’alphabet. Le challenge s'étale sur toute l'année 2016. Il faut marier les styles : un classique, une nouvelle, un auteur étranger, un livre en fantasy, un en SF, un roman, un thriller... (Cette liste n'est pas exhaustive). Un minimum de 5 catégories différentes est demandé pour valider l'inscription. P.S. : Pour la lettre X l'auteur Anonyme est accepté.




Voici la liste de mes lectures pour ce challenge :

Austeen, Jane : Orgueil et Préjugés – Classique - 523 pages
Bousquet, Charlotte : Là où tombent les anges – Historique - 400 pages / Ma chronique ici
Caldera, Georgia : Les larmes rouges T1 – Fantastique - 768 pages / Ma chronique ici
Dixen, Victor : Animale T1 – Fantasy – 544 pages / Ma chronique ici
Eméyé, Eglantine : Le voleur de brosse à dents – Témoignage - 288 pages
Flagg, Fannie : Beignets de tomates vertes – Contemporain – 474 pages
Giebel Karine : Meurtes pour rédemption – Thriller – 988 pages / Ma chronique ici
Haig, Francesca : Fire Sermon – SF, Jeunesse - 491 pages / Ma chronique ici
Ivey, Eowyn : La fille de l’hiver – Conte contemporain – 448 pages / Ma chronique ici
Jones, Darynda : Charley Davidson T1 – Bit-Lit – 415 pages / Ma chronique ici
Legardinier, Gilles : Demain, j’arrête ! – Contemporain, humoristique – 398 pages
Musso, Valentin : Une vraie famille – Thriller – 374 pages / Ma chronique ici
Niven, Jennifer : Tous nos jours parfaits – Jeunesse – 377 pages
Oliver, Lauren : Absences – Contemporain – 383 pagesMa chronique ici
Pullman, Philip : A la croisée des mondes T1- Fantasy, aventure – 533 pages Ma chronique ici
Quick, Matthew : Pardonne-moi, Léonard Peacok – Jeunesse – 313 pages
De Rosnay, Tatiana : Elle s’appelait Sarah – Drame – 402 pages
Schmitt, Eric-Emmanuel : Les deux messieurs de Bruxelles – Nouvelle – 281 pages
Thilliez, Franck : Puzzle – Thriller – 480 pages / Ma chronique ici
Udall, Brady : Le destin miraculeux d’Edgar Mint – Contemporain – 544 pages
De Vigan, Delphine : Rien ne s’oppose à la nuit – Biographie – 408 pages
Werber, Bernard : Les Thanatonautes – SF – 503 pages
X  Anonyme : L'herbe bleue – Témoignage – 208 pages
Yancey, Rick : La 5ème vague – SF Jeunesse – 602 pages Ma chronique ici
Zusak, Markus : Le messager – Contemporain – 416 pages


Cette liste sera mise à jours tout au long de mon avancement. Si ce challenge vous intéresse rendez-vous ici (il existe de nombreuses variantes des règles).